envoûtement amoureux par les aliments

Envouter une personne par l’alimentation pour forcer l’amour

Cette pratique consiste à faire ingérer à une personne des substances complexes.

Le plus souvent exotiques ou végétales dans un but d’attachement amoureux. Cette opération très sommaire appartient à la basse sorcellerie.

Elle est pratiquement inefficace et ne donne de résultats. Fréquemment déplorables que sur le système digestif de l’intéressé.

Très répandues aux Antilles et en Afrique ces mixtures ont deux modes d’action typiques. Soit il s’agit d’un mélange aphrodisiaque destiné à produire une exacerbation sexuelle peu durable soit il s’agit de substances destinées à produire un affaiblissement de la volonté. Dans les deux cas l’effet se limite à quelques heures et implique que le demandeur soit présent.

La victime à ce moment réagira pour assouvir sa forte excitation sexuelle ou se laissera convaincre par l’argumentation de celui ou de celle qui veut agir sur elle.

Il est indéniable que, associées à un véritable envoûtement, ces méthodes peuvent accélérer le processus. Dangereux et manquant d’élégance, ces procédés sont très éloignés de la pratique sorcière.

messe noire, rituel satanique, satanisme, magie noire
avec l'autorisation des livres : Dictionnaire des sciences occultes - La prophétie des pierres précieuses

Comment bien préparer un rituel de magie

Préparation d’un rituel de magie

Avant de procéder à un rituel, il faut s’assurer d’avoir les quatre éléments indispensables: le lieu, le temps, les outils et le plan.

Le lieu consiste à trouver un endroit approprié pour pratiquer le rituel de magie blanche.

Le temps consiste à avoir un moment à consacrer entièrement au rituel, de sorte que l’on ne soit pas dérangé ou interrompu en plein envoûtement par un quelconque aléa du quotidien.

Le moment choisi peut également ajouter de l’énergie au sort, il est préférable de choisir un soir de pleine Lune ou un jour de sabbat.

Les outils sont l’ensemble du matériel qu’il est préférable de réunir d’avance pour ne pas avoir à chercher.

Ces accessoires varient selon les sorts, mais les plus courants sont les bougies, l’encens, l’Athamé, le sel de purification, l’eau et le Livre des Ombres.


Le plan, enfin, est la marche à suivre du sortilège, incluant toute incantation ou recette nécessaire.

On peut l’avoir avec soi sous forme écrite, ou tout simplement l’apprendre par cœur.

Il faut veiller à bannir et purifier son esprit avant tout rituel magique, plusieurs sorts demandant de manipuler de puissantes énergies que nous ne côtoyons pas toujours au quotidien, une fatigue et une tension d’origine magique surviennent parfois après avoir fait un rituel.

Avant d’effectuer un rituel, il est nécessaire de se purifier et de prendre un bain magique pour libérer son esprit, se libérer d’éventuelles énergies négatives et pour accroître son potentiel énergétique. Il faut se laver, pour ne pas mélanger l’hygiène et le rituel de purification magique, ensuite prendre un bain (donc il ne faut pas se laver en même temps que le bain magique.

Dans l’absolu, l’idéal serai un bain avec des fleurs de lavande et/ ou une huile essentielle de lavande (encore plus concentré en principes actifs de la plante), car cette plante à des vertus relaxantes et purifiante, et elle aide à se connecter avec les doux esprits de la nature.

Dresser l’Autel : L’autel n’est pas forcément une table; il s’agit simplement de la surface de travail centrale où sont déposés la plupart des outils rituels.

Beaucoup de personnes aiment pratiquer leurs envoûtements assis par terre au milieu d’un cercle de bougies, une table basse est souvent utilisée, mais le plancher (ou la terre à l’extérieur) peut aussi très bien servir d’autel.

L’autel de base comprend, au strict minimum, quatre objets représentant les quatre éléments:

- du sel,
- une pierre naturelle ou un pentacle au Nord pour la Terre;
-de l’encens ou une baguette à l’Est pour l’Air;
-une chandelle ou un Athamé au Sud pour le Feu;
-un bol ou une coupe d’Eau à l’Ouest.

On ajoute une chandelle additionnelle en l’honneur du Dieu ou de la Déesse, cette chandelle sera la toute première allumée sur l’autel, et la dernière à être éteinte à la fin du rituel.

En signe de respect pour les divinités.

En plaçant ces objets, on invite à haute voix ou mentalement chacun des éléments ainsi que les divinités à offrir son aide lors du rituel.

Selon les circonstances et la nature du sortilège, une foule d’autres accessoires peuvent être ajoutés sur l’autel, par exemple des plantes, des pierres et cristaux, des instruments de divination tels que le tarot ou le pendule, et bien sûr un chaudron si le sortilège exige une potion…

messe noire, rituel satanique, satanisme, magie noire
avec l'autorisation des livres : Dictionnaire des sciences occultes - La prophétie des pierres précieuses

WordPress theme: Kippis 1.15